SecuTec® Omo

Orthèse réglage à deux niveaux pour l'immobilisation des épaules

SecuTec Omo stabilise l'épaule immédiatement en post-opératoire ou post-traumatique. Son articulation multifonctionnelle immobilise l'articulation de l'épaule en abduction jusqu'à 60 degrés et soulage l'appareil ligamentaire. La rotation intérieure ou extérieure du bras peut être libérée et restreinte aisément d'une simple pression sur un bouton. Le soutien du bassin avec le repose-bras ne nécessite aucune sangle d'épaule et protège des attitudes antalgiques.

  • Stabilise et soulage l'épaule
  • Atténue les douleurs
  • Angle d'abduction réglable jusqu'à 60 degrés
  • Rotations intérieure et extérieure réglables par simple pression d’un bouton
  • Une sangle d’épaule est inutile

 

Réglable sur deux niveaux

L'orthèse de stabilisation SecuTec Omo affermit l'épaule en application post-traumatique ou post-opératoire. Pour soulager l’appareil ligamentaire, l’épaule en abduction à choisir individuellement doit être immobilisée. La particularité : L'orthèse peut être réglée sur deux niveaux pour une articulation multifonctionnelle de façon à ce que le bras puisse être correctement positionné conformément aux indications. L'angle d'abduction de jusqu'à 60 ° est réglable de manière individuelle. Indépendamment de l'angle choisi, une rotation intérieure et/ou une rotation extérieure du bras sont possibles et peuvent être facilement réglées par simple pression d'un bouton. Si besoin, la rotation peut également être limitée.

Grand confort

Pour porter SecuTec Omo, une sangle d’épaule est inutile, puisque le repose-bras s'appuie sur le soutien du bassin. Les attitudes et les contractures associées de l'épaule saine sont ainsi évitées.
Pour une adaptation parfaite au corps du patient, le soutien du bassin peut être incliné. La sangle d'épaule est toutefois disponible en tant que pièce de rechange.

Gamme de produits et mesure

Indications

  • Reconstruction après une rupture de la coiffe des rotateurs
  • Implantation de prothèse d’épaule
  • Lésion SLAP
  • Fracture sous-capitale de l’humérus
  • Rupture des ligaments acromio-claviculaires
  • Luxation de l’épaule